PRESSE

16/02/2018
 
Jenny Alfonso Relova
"Detras del volante"  Radio Caracol, Miami   Ana Vargas, Roly Martin et Somoano
https://youtu.be/tru9g_GWbro
 

 

 

 

09/02/2018
 
Jenny Alfonso Relova
"Marti noticias"     Radio Marti, Miami      Karen Caballero  et Marcano
 
https://youtu.be/28tG4OM1TD0
05/07/2013
 
Jenny Alfonso Relova
"El Espejo"     América TeVé       Juan Manuel Cao
 
http://youtu.be/l3mRhhErQcE
07/07/2013 
 
Jenny Alfonso Relova
"Show de Fernando Hidalgo"   MEGA TV    Fernando Hidalgo
 
http://youtu.be/vT5jyxqRQeM

 

05/04/2009
 
Jenny Alfonso Relova
Par Julio César Soler Barò. 
Miscelàneas de Cuba "La postmodernidad en el arte tropical de una mujer cubana", Suède.

ARTICLES

 

octobre 2013, Par Poesia Lengua Franca. Revue de Poesie ARIQUE, Washington, Etats-Unis.

18 juillet 2013, Par Olga Connor. El Nuevo Herald, Miami, Etats-Unis.

24 février 2013. Par WILLIAM NAVARRETE. Jenny Alfonso Relova: una artista singular  El Nuevo Herald (Artes y Letras, Etats-Unis.

05 avril 2009. Par Julio César Soler Barò. Miscelàneas de Cuba "La postmodernidad en el arte tropical de una mujer cubana", Suède.

février 2007 Par Elena Dopazo Paradela. FOTO3MAGAZINE, Madrid, Espagne

août 2005, Supplément J’y vais, Nice Matin, France.
août  2005, Par Hervé Dattas. Nice Matin, France. 
décembre 2004, Par Hervé Dattas. Nice Matin, France. 
novembre 2004, Par Marc Horel. Catalogue Gerstaecker, France. 
21 juin 2002, Par Claude Roumagous. Journal du Sud-Ouest, Périgueux, France.
mars 2002, Par Jacobo Machover. La Gazette d’ Horizontes del Sur, Marseille, France.
10 août 2001, Le Courrier de l’ Ouest, France.
5 août 2001, La Nouvelle République du Centre-Ouest, France.
10 mars 2001, Par Anne-Laure Sizun. www.e-paris17ème.com , France. 

 


INTERVIEWS

16 février 2018   Par Ana Vargas, Roly Martin et Somoano. Radio Caracol, Miami, Etats-Unis.

9 février 2018  Par Karen Caballero et Marcano. Radio Marti, Miami, Etats-Unis.

18 juillet 2013    Par Olga Connor. El Nuevo Herald, Miami, Etats-Unis.

7 juillet 2013   Par Fernando Hidalgo, MEGA TV, "Show de Fernando Hidalgo" , Miami, Floride, Etats-Unis.

5 juillet 2013   Par Juan Manuel Cao, en "El Espejo"  TELE AMERICA TV, Miami, Floride, Etats-Unis.

17 août 2012   Par William Navarrete : Una entrevista en Diario de Cuba a Jenny Alfonso Relova (La Habana, 1976) artista cubana establecida en el pueblo de Sospel, trastierra de la Riviera Francesa.   
décembre 2004, Par Hervé Dattas. Nice Matin, France.
septembre 2004, Par Marc Horel. Catalogue Gerstaecker, France.
8 mai 2004, TV3 Espagnole, Dublin, Irlanda.
19 juin 2002, Par Claude Roumagous. Journal Sud-Ouest, Périgueux, France. 
20 février 2002, Par Jorge Alvarado. Radio Galère, Périgord, France.
10 août 2001, Le Courrier de l’ Ouest, France.
5 août 2001, La Nouvelle République du centre-ouest, France.
10 mars 2001, Par  Anne-Laure Sizun. www.e-paris17ème.com ; France.
17 mars 2001, Radio France International, Maison de Radio France, Paris, France.
10 mars 2001, Par Gaby Lteif. Radio Monte-Carlo pour le Moyen Orient, Paris, France.

       Sur l’oeuvre de l’artiste-peintre Jenny Alfonso Relova

     Par Caroline Perrée (Maîtrise et DEA de Lettres Modernes, Doctorat en Histoire de l’Art )


      Matière première, terre solaire, la peinture s’offre comme pétrie de tendresse, sculptée gracieusement, érigée dans le silence de la couleur.

      Chaque toile exposée semble unique, seule au milieu des autres, dotée d’une identité sans pareil. Pourtant, l’ ensemble révèle une fresque lumineuse, une légende ancienne que l’artiste se plaît à nous raconter. L’oeuvre de Jenny Alfonso Relova, aussi colorée qu’elle soit, voire parfois cubanisée, n’a cependant rien d’exotique, rien d’indigéniste. Pas de dépaysement facile en perspective; le coeur de l’ oeuvre se trouve au corps de la femme, au centre de la terre.

      Oeuvre féminine, elle renvoie aux racines profondes de l’humanité, aux entrailles de la terre, aux relations mythiques qu’entretiennent la femme et la nature.

      Oeuvres minérales, oeuvres végétales, souvent la peinture se mêle aux feuilles de lierre, un nid se fond dans un violet, des coquillages habillent une femme, des plumes la parent. La nature hante la toile, marie ses éléments organiques a la pâleur d’ un vert, à l’apaisement d’ un rose, à la langueur d’ un bleu.

      Matière première, la peinture se fait matrice d’une terre fécondée.

      Matière première, terre nourricière, la peinture naît de cette relation originelle et primordiale entre la femme et la terre. Elle plonge dans les limons de la création, identifiant l’ une à l’ autre, femme - terre, terre - mère qui, pour un temps n’ existent que l’une par l’autre, que l’ une pour l’ autre.

       Drapée dans un voile de tendresse, la couleur auréole la femme de sa fécondité, exhibe sa maternité, comme un champ fertile sillonné de lumières. Rose utérin, violet amniotique, vert tendre. Chaque toile, chaque couleur évoque la chaleur du ventre maternel. Maternité - Fécondité - Sensibilité, la terre et la femme symboliquement unies, confondues, grosses du même fruit. Corps généreux, formes rondes et pleines, la femme s’immerge dans la terre pour donner la vie. Alliance première, profonde, essentielle.

       Cercle du féminin, espace de douceur, le tableau incarne cette symbiose fondatrice, ce corps à corps perpétuel de la chair et de la terre. Etreinte fragile, le spectateur se glisse dans le ventre maternel qu’est devenue l’oeuvre.

        Toile sensible, oeuvre refuge il se blottit, en toute sécurité, dans le nid ainsi crée.
Oeuvre symbolique, sonorités mythiques, Jenny Alfonso Relova, plonge dans les entrailles de la peinture pour entonner la mélopée du féminin née, d’une terre chaleureuse, féconde et généreuse.

Poème sur l'oeuvre de Jenny, par Caroline Perrée 
(Maîtrise et DEA de Lettres Modernes, Doctorat en Histoire de l’Art )

 

 

 

 

 

Jenny, tu as les mains bleues

Jenny, tu as les mains bleues
De ta mère africaine
Cygne d’air tu as construit ton nid
Entre l’azur et l’outre-mer
Terrienne en transit, tes ailes sont aquatiques

Oiseau lunaire aux écailles nacrées
De ton ventre fécond sortent des pépites
D’opale, des perles d’améthyste,
Du jade ajouré, des rubis délavés
Tes tableaux palpitent comme des nouveaux nés

Jenny, ton rêve est un silence touffu
Brodé de rêves bleutés, de fleurs ingénues
Qui tissent des étoiles au milieu des nues
Tu prends les nuages pour en faire des poissons
Et de tes mains s’écoule l’horizon

 

FOLLOW ME  /  SUIVEZ MOI  /  SEGUIDME

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • c-youtube

© 2015 by JENNY ALFONSO RELOVA

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now